Dans chaque projet, une approche patrimoniale est menée.

    Lorsque nous agissons sur un lieu existant, que ce soit pour une réhabilitation, une extension, une surélévation, une reconversion ; que ce soit dans le but de rénover un bâtiment, dans le but de l’adapter à de nouveaux besoins (agrandir sa maison pour l’arrivée d’un bébé), dans le but de changer sa destination (transformer une usine en logements) ; que l'intervention se déroule sur une vieille ferme, une maison ancienne, un site troglodytique abandonné, une ancienne usine, un ancien hangar agricole, etc . , nous devons nous poser la question de l'intervention sur l'existant.

    Passionnés par le patrimoine ancien, nous menons, à chaque projet qui intervient sur de l’existant, une réflexion sur le patrimoine, sur l’identité du lieu, nous tentons d’appréhender son histoire, ses histoires, son évolution au fil du temps, nous nous questionnons sur ce qui nous a été légué et ce que nous transmettrons à notre tour à nos enfants (c'est le patrimoine de demain !).

    L’intervention sur de l’ancien se révèle très intéressant à plus d’un titre, car il s’agit d’exploiter la richesse des lieux existants, de tirer parti de leur potentiel. Cela permet d’obtenir quelque chose que l'on n’aurait jamais obtenu si on avait tout détruit ou construit d’un seul coup, de raconter une histoire, celle du bâtiment, riche, à chaque fois unique, par l’architecture.

    Par ailleurs, lorsque nous construisons du neuf, quel que soit l’échelle du projet, il ne faut pas oublier que c'est le patrimoine ou l'environnement de demain que l’on réalise. Le moindre bâtiment est fait pour durer à minima plusieurs dizaines d’années, et il est probable qu’il reste plus d’un siècle ! A ce titre, nous avons une grande responsabilité sur les épaules.
[3/6]