(maison individuelle construite sous un hangar, dans la Vienne)
Cette habitation, située dans un petit hameau rural a été construite sous une structure de hangar agricole pour réduire les coûts.
La volumétrie, la hauteur, la hauteur à l'égout sont les mêmes que celles des maisons anciennes du hameau.

Deux volumes viennent se loger sous le hangar : un pour les pièces de jour, un autre pour les pièces de nuit.
Leur implantation ne se fait pas sur toute la longueur du hangar, ainsi, un côté peut servir de terrasse abritée, l'autre pour garer sa voiture.
D'autre part, ils sont
décalés l'un par rapport à l'autre, ce qui permet, au Nord, un cheminement du "garage" à l'entrée sous abri, et, au Sud, la création d'une terrasse abritée.

Dans la pièce de vie, côté jardin, une
grande baie vitrée donne sur l'extérieur afin de mieux profiter de l'environnement et faire entrer un maximum de lumière. Son retrait par rapport au toit lui permet d'être abritée du soleil l'été, lorsque celui-ci est haut sur l'horizon et de faire entrer la lumière l'hiver, alors qu'il est plus bas. Cela permet de chauffer naturellement la maison, du moins en partie, les jours ensoleillés d'hiver.

Le cellier, la cuisine, la penderie de l'entrée et certains rangements du salon sont
réunis dans une "boîte", sur laquelle se situe une mezzanine, ce qui confère une certaine sobriété à l'espace. Le cellier est accessible de l'entrée pour pouvoir ranger directement ses courses. Il est équipé d'une petite table pour les poser dessus. La buanderie, quant à elle, comporte une porte (vitrée), afin de pouvoir aller étendre son linge dehors, sans avoir à passer dans toutes les pièces.